Football

Le président du Barça, Joan Laporta, veut faire rejouer le Clasico

Le président du FC Barcelone, Joan Laporta, a prévenu lundi que son club exigerait de rejouer le Clasico, perdu dimanche sur le terrain du Real Madrid (3-2), s’il peut prouver qu’une erreur d’arbitrage a été commise en ne validant pas un but de Lamine Yamal.

A la 28e minute, le gardien madrilène Andriy Lunin a sauvé sur sa ligne une déviation de Yamal, sans que la VAR ne puisse confirmer que le ballon était totalement rentré (28e). L’arbitre a alors décidé qu’il n’y avait pas but et le score est resté à ce moment-là à 1-1.

Contrairement aux autres grands championnats européens, la Liga n’utilise pas la goal-line technology, jugée trop onéreuse par son président Javier Tebas, qui permet pourtant la validation quasi automatique d’un but et aurait donc pu clarifier la situation.

Lire aussi | Le Real Madrid vient à bout du Barça dans un clasico renversant [Vidéos]

Au lendemain de ce Clasico, Joan Laporta a demandé à la fédération espagnole de football et à la commission d’arbitrage d’envoyer à Barcelone toutes les images de l’incident ainsi que les enregistrements audio des conversations entre les officiels.

« Si, une fois la documentation analysée, le club comprend qu’il y a eu une erreur commise, comme nous le pensons, nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour inverser la situation, sans exclure toute action légale qui pourrait être nécessaire », a-t-il dit dans une vidéo publiée par le FC Barcelone.

Lire aussi | Ligue des champions : le Real Madrid qualifié pour les demi-finales [Vidéo]

« S’il est confirmé que le but était valable, nous demanderons que le match soit rejoué, comme cela s’est produit s’agissant d’un autre match en Europe à la suite d’une erreur de la VAR », a-t-il ajouté.

Laporta faisait référence à une rencontre de première division belge entre Anderlecht et Genk (2-1) datant du 23 décembre 2023, qui devait être rejoué à la suite d’une erreur d’arbitrage. Mais il ne l’a finalement jamais été: en effet, la Cour belge d’arbitrage pour le sport, saisie en appel par Anderlecht, a annulé la décision initialement prise par le conseil de discipline de la Fédération belge de football.

Challenge (avec AFP)

 
Article précédent

BTP : les Maâlems lancent un label destiné aux meilleures marques du secteur !

Article suivant

Ceci est l'article le plus récent.