Assurances

Assurance vie Vs Assurance épargne.La tendance s’inverse sur le marché

Après trois années consécutives de croissance à deux chiffres, le chiffre d’affaires de l’assurance vie au Maroc a marqué une pause en 2023. Dans un rapport publié le mardi 7 mai 2024, l’Autorité de Contrôle des Assurances et de la Prévoyance Sociale (ACAPS), révèle que cette contreperformance est essentiellement due à « la progression inhabituellement faible de l’épargne, (+1,5%) qui pèsent 87 % de l’activité vie.

L’ACAPS dirigée par Abderrahim Chafai, vient de publier son rapport sur l’évolution des indicateurs techniques et financiers en 2023 du secteur des assurances et de la réassurance. On y apprend qu’après plusieurs années d’évolution soutenue, l’activité d’assurances marque un ralentissement de la croissance en 2023, induit par la forte décélération de la collecte vie. Bien que le secteur des assurances affiche un volume d’affaires directes de 55,9 milliards de DH (soit l’équivalent du double de celui réalisé il y a dix ans), la progression n’est que de 3,9%, le plus bas niveau observé ces dix dernières années si l’on exclut 2020 (année de la crise sanitaire) », note l’ACAPS.

Lire aussi | Levées de fonds tech : Le Maroc classé 5ème en Afrique, peut-il enfin entrer dans les « Big Four » historiques ?

Par branche, l’assurance vie marque une pause nette en 2023, après plusieurs années de croissance à deux chiffres. Elle n’a crû que de 1,8% avec une collecte de 25,9 milliards de DH. L’Autorité de contrôle des assurances révèle que cette contreperformance est principalement due à « la progression inhabituellement faible de l’épargne, (+1,5%) qui pèsent 87 % de l’activité vie », au moment où les primes décès affichent une croissance de 3,7% sensiblement supérieure au taux de croissance annuel moyen (TCAM) 10ans (+2,9%). L’année précédente pourtant, c’est l’assurance épargne qui a porté la branche vie avec une croissance de 12,4 % à 22,2 milliards de DH de primes collectées.

L’assurance épargne a donc affecté la branche vie qui à son tour a fortement pesé sur les revenus globaux du secteur de l’assurance en 2023.

Lire aussi | Abdelhamid Addou, PDG de RAM : «Nous accueillerons d’ici mars-avril prochain 12 nouveaux avions, dont 2 Dreamliners et 10 Max»

L’assurance non-vie a quant à elle poursuivi sa croissance. L’année dernière, son chiffre d’affaires a progressé de 5,8 % à 30,1 milliards de DH. Cette branche a été soutenue par la croissance de l’assurance automobile avec 14,4 milliards de DH de primes émises, en hausse de 4,7 % en glissement annuel. L’assurance accidents corporels a également tiré la branche non-vie, avec des primes en hausse de 6,8 % à 5,4 milliards de DH. 

Globalement, le secteur marocain de l’assurance a vu sa rentabilité s’améliorer, avec un résultat net atteignant 4,5 milliards de DH en 2023, soit une hausse de 5,8 %.

 
Article précédent

Levées de fonds tech : Le Maroc classé 5ème en Afrique, peut-il enfin entrer dans les « Big Four » historiques ?

Article suivant

Ceci est l'article le plus récent.