Monde

Gaza: des Palestiniens fuient Rafah au 76e anniversaire de la Nakba

Des dizaines de milliers de civils continuent de fuir mercredi la ville de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, pilonnée par Israël et menacée d’une offensive terrestre d’envergure, le jour où les Palestiniens marquent l’anniversaire de la Nakba, la « Catastrophe » que fut pour eux la création d’Israël en 1948.

Durant la Nakba, environ 760.000 Arabes de Palestine ont fui ou ont été chassés de chez eux pour se réfugier dans les pays voisins ou ce qui allait devenir la Cisjordanie et la bande de Gaza, selon l’ONU.

« Gaza ne s’agenouillera pas devant les chars et les canons », ont scandé mardi des Palestiniens, venus par milliers à une marche annuelle dans les ruines de villages du nord d’Israël dont les habitants arabes ont été chassés en 1948.

Lire aussi | Frappes et combats à travers Gaza, fuite massive de Rafah

Dans la bande de Gaza, assiégée et ravagée par les bombardements et les combats entre Israël et le Hamas, la population civile, déplacée plusieurs fois depuis le début de la guerre, est de nouveau sur les routes pour tenter de trouver un refuge, même si l’ONU affirme qu »il « n’y a pas d’endroit sûr à Gaza ».

L’AFP a constaté dans la nuit des bombardements israéliens dans le centre et l’est de Rafah, ville située à la frontière égyptienne, menacée d’une offensive d’envergure et où s’entassent des centaines de milliers de Palestiniens, en grande majorité des déplacés.

Lire aussi | Frappes sur Gaza, Washington menace de freiner l’aide militaire à Israël

Dans la ville de Gaza, dans le nord du territoire, au moins cinq personnes, dont une mère et son enfant, ont été tuées et d’autres blessées mardi soir dans deux frappes aériennes israéliennes, selon la défense civile palestinienne.

Challenge (avec AFP)

 
Article précédent

Le Maroc désigné "meilleure destination africaine de tourisme golfique de l'année"

Article suivant

Ceci est l'article le plus récent.